EPI « Portrait et représentation de soi » 3e

jeudi 18 mai 2017, par Administrateur.

Qui suis-je ? Que vais-je devenir ? Quelle image de moi donner aux autres ? Comment les autres me voient-ils ? Voici certainement des questions cruciales que se pose l’adolescent surtout à une époque où l’image est si importante.

Rien de tel que d’inviter une artiste peintre ayant peint elle-même de nombreux autoportraits pour travailler sur l’image et la représentation de soi comme nous y invite le nouveau programme du cycle 4 “se raconter, se représenter”. Dalila Dalléas, peintre franco-algérienne (comme quelques-uns de nos élèves) et lauréate du prix L’art est vivant 2017, a répondu favorablement à notre invitation.
Avant son arrivée, un travail en amont a permis aux élèves de découvrir différentes formes de l’écriture de soi et de l’autoportrait. Ces derniers ont analysé des textes d’autobiographes célèbres expliquant les raisons de leur entreprise autobiographique et son sens, nous éclairant sur les difficultés inhérentes à cette écriture de soi, dans une quête de la vérité. En arts plastiques, Madame Feuillet a travaillé avec les élèves de ce niveau sur l’autoportrait et le portrait à travers des peintures et des photographies canoniques afin de les amener à s’interroger sur les manières de se représenter, de se mettre en scène et sur les fonctions de l’autoportrait. A cette occasion, les élèves ont pu acquérir ou consolider un vocabulaire spécifique à l’analyse de l’image. L’accent a été mis sur l’oral.

Pour réaliser cet EPI « représentation de soi », l’équipe enseignante de français et d’arts plastiques a choisi un temps massé sur une semaine. Il fallait un temps d’immersion totale dans ce projet pour faciliter le travail d’introspection et engager les adolescents dans une semaine intense dont le point d’orgue serait l’exposition, le 5e jour, de tous les travaux d’écriture et de peinture réalisés les quatre jours précédents. Il a donc été décidé que cette semaine serait fixée juste avant les vacances de printemps, en fin de deuxième trimestre. C’est lors de cette semaine que nous avons accueilli l’artiste peintre, Dalila Dalléas.
Pendant cet EPI, les élèves ont eu quatre heures de français (2 heures le mercredi) permettant la lecture d’autobiographies puis le passage à l’écriture et deux heures de pratique artistique menées conjointement par le Professeur d’arts plastiques, Mme Feuillet, et l’artiste, Dalila Dalléas. Pour cette pratique artistique, les élèves devaient se munir d’un miroir que la plupart ont oublié, ce qui en dit long sur la difficulté de se voir, surtout à l’adolescence...
Les élèves ont peint, chaque jour, des autoportraits répondant à des contraintes (choix des couleurs, orientation...) et des sollicitations énoncées par Dalila Dalléas et Mme Feuillet. Par exemple, le premier autoportrait était un crayonné, le deuxième devait être réalisé en une seule couleur avec un gros pinceau. Chaque élève a produit entre deux et quatre autoportraits par jour (« Je suis ce que je suis », « Je suis un désir », « Je suis les autres »...).
L’EPI a débouché sur une exposition. Le forum du collège a été plongé dans l’obscurité pour se donner des airs de musée éphémère. Des tables, agrémentées de miroirs et de livres autobiographiques, ont été éclairées par des lampes multicolores pour mettre en lumière les travaux menés en français. Chaque enseignant avait décidé de mener un projet propre avec sa classe afin de permettre l’exposition de travaux variés et visuels.
Les élèves de Monsieur Culeron ont réalisé des cahiers autobiographiques (textes d’auteur/écriture de textes autobiographiques, collages, selfies...), ceux de Monsieur Leguerney ont écrit chacun une page de journal satirique (galerie de portraits satiriques). Les élèves de Madame Fauquemberg ont écrit différents textes autobiographiques : un texte introspectif pour exprimer leurs impressions et leurs ressentis sur les travaux menés en arts plastiques et sur les choix opérés dans la représentation d’eux-mêmes, une page de mémoire (Mémoire d’un adolescent au temps des attentats). Ils ont dû trouver un objet auquel ils tenaient et raconter l’histoire de leur rapport à cet objet (autobiographie des objets). Enfin, ils ont relaté un souvenir fondateur (Une première fois). Ils se sont ainsi confrontés à la difficulté de se souvenir et à celle de se dire...
Au terme de cette semaine, Dalila Dalléas s’est auto-désignée « commissaire d’exposition ». Parmi les très nombreuses réalisations des élèves, elle a sélectionné une cinquantaine d’œuvres le vendredi matin pour donner une cohérence à l’exposition qui se déroulerait l’après-midi même. L’exposition a été ouverte à l’extérieur (parents, famille, officiel, presse) et aux autres classes du collège n’ayant pas participé au projet. Un mur entier a été assigné à l’exposition des autoportraits. Un vidéoprojecteur permettait de voir tous les autoportraits et portraits photographiques réalisés pendant cette semaine très rythmée. Sur le mur du fond, une immense fresque de silhouettes des élèves a été réalisée à l’aide de colle et de confettis.
Les élèves ont écrit une lettre personnelle à Dalila Dalléas au décours de cette semaine. Ces lettres étaient des lettres de remerciement pour la plupart. Les adolescents ont exprimé, d’abord, toute la difficulté qu’ils avaient eue à se représenter, à se regarder au milieu des autres élèves de la classe. Ils ont parlé de leur peur de se montrer et de se voir, de leurs complexes puis ils ont dit à quel point ces ateliers journaliers d’autoportrait les avaient libérés. Les élèves ont apprécié de travailler d’une manière différente pendant ce temps fort de l’année.

Documents joints

0 | 5

Agenda

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

Vacances scolaires 2017-2018

Toussaint : Du samedi 21 octobre au dimanche 5 novembre 2017
Noël : Du samedi 23 décembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018
Hiver : Du samedi 24 février au dimanche 11 mars 2018
Printemps : Du samedi 21 avril au dimanche 6 mai 2018
Été : Samedi 7 juillet au dimanche 2 septembre 2018 inclus